L'ancien président sud-africain Pieter W. Botha est décédé

JOHANNESBURG - L'ancien président d'Afrique du Sud Pieter W. Botha est mort à l'âge de 90 ans. Il a dirigé l'Afrique du Sud de 1978 à 1989, pendant les années de répression les plus dures du régime d'apartheid, sur fond d'isolement international.Pieter Botha est décédé dans sa résidence de Western Cape, a indiqué dans la soirée l'agence de presse sud-africaine SAPA. Il était surnommé "Groot Krokodil" (le "Grand crocodile" en afrikaans) en raison de ses positions intransigeantes.En 1989, ses problèmes cardiaques l'avaient poussé à passer le flambeau à Frederik De Klerk qui ouvrit une ère de transition qui allait aboutir, en 1994, à l'organisation des premières élections multiraciales de l'histoire de l'Afrique du Sud.Comme ministre de la Défense d'abord, puis comme Premier ministre (1978-1984) et enfin comme président (1984-89) après une modification de la Constitution, Pieter Botha incarna la mainmise progressive de l'appareil militaro-sécuritaire sur le régime sud-africain.Austère et coléreux, amateur de chasse, de pompe et de parades militaires, il représentait la "kragdadigheid" (la force, la poigne en afrikaans) du régime raciste blanc, institutionnalisé à partir de 1948.D'états d'urgence en états d'urgence, les années 80 virent des milliers de détentions sans procès, de tortures, d'exécutions par des escadrons de la mort, d'opérations commandos hors des frontières contre les opposants à l'apartheid.Pressentant pourtant des changements inéluctables, Botha tenta des réformes du régime, comme le Parlement tri-caméral (chambre pour Blancs, Indiens et métis) ou l'abrogation de quelques lois racistes. Il ne réussit en fait qu'à s'aliéner la droite blanche la plus raciste, et à décupler l'impatience de la majorité noire.M. Botha avait effectué une visite "privée" d'une semaine en Suisse en octobre 1988. Outre le conseiller fédéral René Felber et le n°2 de la diplomatie helvétique de l'époque, Edouard Brunner, il avait rencontré des représentants des banques. Plusieurs centaines de personnes avaient manifesté contre sa présence en Suisse. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.