Le chef de l'armée s'oppose à l'initiative d'Ankara pour Chypre

ANKARA - Le commandant en chef de l'armée turque, fait entendre sa voix. S'exprimant dans le journal "Hürriyet", il s'est ouvertement opposé à une proposition d'Ankara visant à éviter une suspension de ses négociations d'adhésion avec l'UE.Affirmant avoir appris la proposition du gouvernement à la télévision, le général Büyükanit, a déclaré qu'un règlement à Chypre ne pourrait intervenir que "globalement" et non pas graduellement en ouvrant des ports aux Chypriotes grecs. L'armée turque n'avait depuis des années manifesté une telle opposition à la politique étrangère d'Ankara. Elle a été accusée dans le passé par l'UE d'une trop grande intervention dans la vie politique.La Turquie a annoncé jeudi qu'elle était prête à ouvrir un port et un aéroport pendant un an aux bateaux et avions chypriotes pour éviter une suspension de ces négociations, mais attend dans ce délai un règlement global de la question chypriote."Cette ouverture signifie selon nous qu'il y a un éloignement de la position officielle de l'Etat (turc)", a estimé le général Büyükanit, dénonçant que l'armée n'ait pas été consultée au préalable."Evidemment c'est la décision du gouvernement (...) je ne dirige pas la Turquie et ce n'est pas moi qui fixe la politique de l'Etat", a souligné le général Büyükanit qui affirme avoir usé de son droit de "représenter" l'armée turque "qui déploie 40 000 soldats là-bas", dans le nord (turc) de l'île divisée depuis 1974. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.