Le Liban s'installe dans un long bras de fer

BEYROUTH - La crise politique au Liban ne montre aucun signe d'apaisement. L'opposition pro-syrienne restait déterminée dimanche à poursuivre son mouvement de protestation pour faire chuter le gouvernement du Premier ministre Fouad Siniora.Des milliers de partisans du Hezbollah et de ses alliés ont passé une seconde nuit sous des tentes, installées sur des places, des parkings et dans les rues menant au siège du gouvernement où sont retranchés le Premier ministre libanais et plusieurs de ses ministres."Beyrouth est libre, Siniora dehors", ont scandé des milliers de personnes rassemblées samedi soir sur une place. Les manifestants ont prévenu qu'ils resteraient sur place tant que le gouvernement ne serait pas tombé."Nous garantissons aux Libanais que le changement va arriver bientôt. Il y aura un gouvernement d'unité nationale", a déclaré un député du Hezbollah, Hussein Hadj Hassan, sur la chaîne de télévision du mouvement chiite.Le Premier ministre a réaffirmé samedi qu'il ne cèderait pas à la pression de la rue. Il a reçu l'appui du ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier et de la secrétaire britannique au Foreign Office Margaret Beckett, en visite au Liban. De nombreux dirigeants européens et arabes l'ont également assuré de leur soutien, ainsi que la secrétaire d'Etat américaine Condoleeza Rice.Selon des sources politiques, les deux parties campent sur leurs positions et aucune ne semble disposée à faire un geste de conciliation. Le Hezbollah, soutenu par la Syrie et l'Iran, réclame la démission du gouvernement de Fouad Siniora, qu'il présente comme un auxiliaire fantoche des Etats-Unis. Les dirigeants antisyriens qui contrôlent le cabinet accusent le mouvement islamiste chiite et ses alliés de préparer un coup de force.Bien que l'origine de la crise soit politique, de nombreux Libanais craignent qu'elle ne dégénère en affrontements entre les différentes communautés. Une forte tension règne entre sunnites et chiites et les chrétiens sont divisés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.