Le nord de l'Italie est paralysé par le froid et la neige

MILAN - De violentes tempêtes de neige ont paralysé le nord de l'Italie, semant le chaos sur les réseaux routier, ferroviaire et aérien. Dans le même temps, le froid polaire a de nouveau apporté son lot de morts quotidiens en Europe orientale.La neige est tombée de manière quasiment ininterrompue depuis jeudi sur la Lombardie, le Piémont et la Ligurie. Selon la protection civile, il est tombé jusqu'à 60 à 70 centimètres dans certaines régions de la plaine du Pô.Ces précipitations ont fait le bonheur des organisateurs des Jeux olympiques de Turin, qui s'ouvrent le 10 février. Après des semaines d'attente, la neige est tombée pour la première fois de l'année sur la station de Sestrière, site des épreuves de ski alpin, ainsi que dans la capitale piémontaise.Mais cet or blanc a aussi fortement perturbé la circulation routière, ferroviaire et le transport aérien. Des voyageurs ont ainsi mis près de douze heures pour effectuer le voyage en train entre Rome et Milan, au lieu des quatre heures et demie prévues, en raison d'une défaillance à la motrice, attribuée au froid.Les deux aéroports de Milan fonctionnaient de manière réduite et de nombreux atterrissages ont été annulés en raison d'une couche de 30 cm de neige. Deux trams ont déraillé, sans faire de victime, dans la métropole lombarde.La situation était également chaotique dans tout le Tessin, paralysé par la neige qui tombe sans discontinuer depuis jeudi. A la mi-journée, une quarantaine de centimètres de poudreuse étaient mesurés en plaine. Il n'a plus neigé autant depuis 1985.Le triste décompte des victimes se poursuit dans l'est de l'Europe. Trente-neuf personnes sont mortes en Ukraine au cours des dernières 24 heures. Ces décès portent à 220 le nombre de décès enregistrés depuis le début des intempéries samedi dans cette ex-république soviétique, selon le ministère de la santé.En Pologne, six décès se sont produits jeudi, portant à 69 le bilan des victimes de la vague d'air polaire en huit jours, et à 191 le nombre des morts depuis le début de l'hiver, a indiqué la police.En Russie, sept personnes sont mortes asphyxiées dans un village de la région de Stavropol (sud) en voulant se chauffer. "La famille avait fermé le conduit d'évacuation du gaz du four pour conserver la chaleur", a expliqué un porte-parole.Cinq nouveaux décès ont par ailleurs été recensés en Roumanie et un en Croatie ces dernières 24 heures. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.