Le président américain accueilli par une contestation en Indonésie

BOGOR - George W. Bush a effectué une visite éclair en Indonésie, le plus grand pays musulman du monde. Une importante manifestation a illustré combien le président américain y est impopulaire.Venant du Vietnam, M. Bush a atterri à bord de son Boeing 747 Air Force one dans un aéroport militaire de Jakarta, avant de se rendre en hélicoptère dans la ville javanaise de Bogor, à environ 60 kilomètres de la capitale.Il a été accueilli par son homologue indonésien Susilo Bambang Yudhoyono, surnommé "SBY", au palais présidentiel situé au coeur du jardin botanique, lieu de villégiature des anciens colons hollandais.Tenus loin à l'écart, des milliers de musulmans venus en convois de différentes régions du centre et de l'ouest de Java, ont accusé le président américain d'être un "criminel de guerre" en dénonçant sa politique internationale."Nous condamnons la venue de George Bush, car nous considérons que cet invité a fait couler du sang musulman", a dit Dadang Ruchnyana, un cadre local du Parti de la justice et de la prospérité (PKS), une formation islamique traditionaliste.Le centre de Bogor était déserté et prohibé à la circulation automobile. Les commerces étaient fermés, ainsi que de nombreuses écoles. La police et l'armée indonésiennes avaient installé des barrages dans de nombreuses rues.George W. Bush a considéré que ces protestations illustraient un bon fonctionnement démocratique. "Il faut mettre au crédit de l'Indonésie sa société où les gens peuvent protester et dire ce qu'ils pensent", a-t-il dit.George W. Bush a aussi présidé une table ronde avec des représentants de la société civile, musulmans et non-musulmans. "J'admire la diversité et le pluralisme de votre nation. J'admire votre président et son engagement en faveur des réformes et du renforcement de la démocratie", leur a déclaré le président américain, avec le président indonésien à ses côtés.Selon des analystes, en s'affichant quelques heures dans le plus grand pays musulman du monde, le président américain voulait rehausser son image ternie sur le plan international. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.