Législatives décisives pour l'avenir européen de la Serbie

BELGRADE - Les Serbes élisent leurs députés ce dimanche. Ils ont le choix entre démocrates pro-européens et ultranationalistes eurosceptiques. Ce scrutin intervient à la veille de la définition d'un nouveau statut du Kosovo, la province administrée par l'ONU.Quelque 6,6 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour élire leurs 250 députés parmi 3.799 candidats appartenant à 20 partis ou coalitions.Selon les derniers sondages, le Parti démocrate (DS) du président réformateur Boris Tadic et les ultranationalistes du Parti radical (SRS) sont en tête avec 28 à 30% des intentions de vote, devançant le Parti démocrate de Serbie (DSS) du Premier ministre Vojislav Kostunica.Le choix des électeurs apparaît crucial pour l'avenir européen de la Serbie alors que Bruxelles a suspendu en mai 2006 ses négociations de rapprochement avec Belgrade pour sanctionner l'incapacité des autorités serbes d'arrêter le général fugitif Ratko Mladic, l'ex-chef militaire des Serbes de Bosnie que la justice internationale a inculpé de génocide et crimes de guerre."Ces élections sont à la croisée des chemins entre un passé démodé et inefficace et une stratégie qui réglera les problèmes (...) et conduira la Serbie à l'Union européenne", a déclaré le président Tadic.Mais, selon les sondages, aucun parti n'est en mesure d'obtenir un score suffisant pour former à lui seul le prochain gouvernement. Des tractations difficiles sont à prévoir entre MM. Tadic et Kostunica pour constituer une coalition.Moins d'une semaine après ce vote, le médiateur de l'ONU Martti Ahtisaari doit présenter, le 26 janvier, ses propositions pour un nouveau statut du Kosovo dont la population, majoritairement albanaise, réclame l'indépendance, une éventualité que Belgrade refuse. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.