Législatives en Autriche: courte victoire des sociaux démocrates

VIENNE - Surprise en Autriche. L'opposition sociale-démocrate a remporté dimanche les élections législatives. Elle a devancé les conservateurs du chancelier sortant Wolfgang Schüssel par 35,7% des voix contre 34,2%.Ces résultats ont été annoncés dans la soirée par le ministère de l'Intérieur. Donnés gagnants par les derniers sondages, les conservateurs perdraient 13 sièges de députés, avec 66 mandats contre 68 aux sociaux démocrates restés stables par rapport à 2002.Le FPÖ (extrême droite) a récolté 11,2% des voix. Les Verts atteignent de leur côté 10,5%. Ces chiffres ne tiennent pas compte des quelque 400'000 bulletins de vote expédiés par voie postale. Ils devraient être dépouillés d'ici le 10 octobre.Peu avant cette annonce officielle, le chancelier sortant - âgé de 61 ans et au pouvoir depuis six ans - avait implicitement reconnu sa défaite. "Je sais bien que vous n'avez pas le coeur à la fête, moi non plus", avait déclaré M. Schüssel devant des militants réunis à Vienne. "Il faudrait un petit miracle pour que les choses changent encore", avait-il ajouté.Il a dans la foulée félicité le chef du SPÖ Alfred Gusenbauer. Ce dernier, âgé de 46 ans, sera vraisemblablement le prochain chancelier d'Autriche, mais les tractations pour la composition du futur gouvernement à plusieurs partis devraient prendre plusieurs semaines.Prudent, M. Gusenbauer a souligné avoir "besoin d'un résultat définitif". Il s'est dit prêt à mener de prochaines négociations séparées avec les conservateurs et les Verts pour former une coalition de gouvernement. "Les électeurs ont marqué un besoin de changement", a-t-il expliqué sur la télévision ORF.Le BZÖ, le parti de Jörg Haider, crédité de 4,2% par le ministère de l'intérieur, devrait entrer de justesse au Parlement fédéral. Le politologue Peter Ulram a toutefois souligné l'importance des 400'000 voix restant à dépouiller.En tenant compte de ces votes, "il se peut que le BZÖ n'atteigne pas les 4% nécessaires pour entrer au Parlement; dans ce cas les sociaux-démocrates et les Verts disposeront d'une majorité absolue", a-t-il expliqué.M. Schüssel avait choqué l'Europe en février 2000 en devenant le premier dirigeant européen à former une coalition avec l'extrême droite. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.