Les amants enterrés il y a 6000 ans resteront enlacés

ROME - Les deux squelettes enlacés qui ont été mis au jour en février dans le nord de l'Italie ne seront pas séparés, a affirmé Elena Menotti, qui a dirigé les recherches. Les deux corps avaient été enterrés il y a quelque 6000 ans.Les deux squelettes ont été découverts le 6 février dans une sépulture néolithique lors de travaux dans une zone industrielle de Mantoue. Pour Elena Menotti, c'est tout simplement "le témoignage d'un grand sentiment d'amour qui a traversé le temps. Car quelle que soit la raison pour laquelle ils ont été mis en terre dans les bras l'un de l'autre, c'est qu'il y avait un sentiment entre eux"."Nous ferons tout notre possible pour conserver les corps dans la position exacte de leur sépulture, il n'est pas question de briser leur étreinte", a indiqué Mme Menotti. Les restes du jeune couple enlacé seront exposés tels quels au musée archéologique de Mantoue, mais leur curieuse posture soulève encore des interrogations parmi les scientifiques. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.