Les combats ont cessé à Mogadiscio: les insurgés traqués

MOGADISCIO - L'armée éthiopienne a patrouillé vendredi dans les rues à la recherche d'insurgés dans la capitale somalienne Mogadiscio. Les combats ont totalement cessé au lendemain du succès militaire majeur des troupes d'Addis Abeba, engagées aux côtés du gouvernement somalien."Le temps de la violence est révolu", a jugé le porte-parole du gouvernement somalien, alors qu'aucun tir n'était entendu dans la ville. "Le gouvernement somalien fera tout ce qu'il peut pour promouvoir la réconciliation et la paix", dans ce pays en guerre civile depuis 1991, a-t-il ajouté.Dans certains quartiers, des pillards portant des uniformes des forces gouvernementales somaliennes ont volé des voitures et mis à sac des entrepôts et des maisons, provoquant l'exaspération de la population. Selon le vice-ministre somalien de la Défense, ces pillards "sont des civils portant des uniformes de l'armée. Ce sont des escrocs qui ont volé nos uniformes".D'autres habitants se sont organisés pour ramasser les cadavres dans les rues. "Nous avons ramassé sept corps, dont celui d'une femme. Ils étaient en état de décomposition et nous les avons emmenés dans une mosquée pour préparer l'inhumation", a expliqué Haji Mukhtar Hassan, qui réside dans le nord de la ville.Selon un bilan partiel de l'ONG somalienne Elman Peace and Human Rights Organisation, près de 400 personnes - en majorité des civils - ont été tuées dans la ville depuis le déclenchement de l'offensive éthiopienne, le 17 avril. Jeudi, après un intense pilonnage d'artillerie, les soldats d'Addis Abeba avaient pris l'essentiel des positions des insurgés. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.