Les livraisons de gaz vers l'Europe rétablies, selon Gazprom

MOSCOU - La compagnie gazière russe Gazprom a annoncé que ses livraisons vers l'Europe avaient été totalement rétablies après les perturbations dues à la crise avec l'Ukraine. Elle a par ailleurs à nouveau accusé Kiev de voler du gaz. "Nous avons achevé les travaux de restauration des livraisons de gaz en Europe", a déclaré Sergueï Kouprianov, porte-parole de la firme, lors d'une conférence de presse. "En ce moment même, nous fournissons pleinement les consommateurs européens", a-t-il ajouté. Le monopole gazier russe a également accusé l'Ukraine de continuer à détourner du gaz à destination de l'Europe. Kiev a "volé 118 millions de mètres cubes au cours de la journée d'hier. Gazprom compensera à nouveau ses clients en Europe mais ne pourra pas continuer éternellement et l'Ukraine devra dans tous les cas payer ce gaz", a affirmé M. Koupriyanov. Gazprom a coupé les livraisons à Kiev dimanche en raison d'un désaccord sur le renouvellement des tarifs mais a accusé ensuite l'Ukraine d'avoir détourné 95 millions de mètres cubes destinés à ses clients en Europe occidentale. La majeure partie des exportations de gaz russe vers l'Europe transite par les gazoducs traversant le territoire ukrainien. Le ministre français des Affaires étrangères a demandé à la Russie et à l'Ukraine de reprendre leurs négociations sur le gaz russe. Paris veut éviter que leur contentieux ne dégénère en conflit lourd de conséquences pour le reste de l'Europe. Le chef de la diplomatie française a estimé que l'Union européenne devait se doter "le plus vite possible (...) d'une politique énergétique". La Pologne a déjà pris les devants. Elle a ouvert des pourparlers avec les pays nordiques et ceux d'Asie centrale en vue de diversifier son approvisionnement en gaz, a indiqué mardi le premier ministre Kazimierz Marcinkiewicz. "Nous avons ouvert le débat du côté du nord, et aussi à l'est, plus loin que la Russie", a-t-il déclaré. "Je pense que nous allons aussi lancer prochainement la construction d'un terminal maritime pour le gaz liquéfié, car il est évident que la diversification des importations de gaz est une priorité pour la Pologne", a-t-il dit. Un tiers de la consommation de gaz en Pologne provient actuellement de ses propres sources, 42 % sont importés de Russie et 20 % d'Asie centrale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.