L'ex-président libérien Charles Taylor comparaît devant la justice

FREETOWN - L'ancien président libérien Charles Taylor, comparaîtra aujourd'hui devant le Tribunal Spécial pour la Sierra Leone (TSSL) de Freetown. Il doit répondre de sa responsabilité dans la guerre civile qui a ravagé ce pays durant les années 90.Selon le procureur du TSSL, la comparution de Taylor, 58 ans, doit débuter à 15h00 locales (17h00 suisse).Son procès a toutefois peu de chances de se tenir à Freetown, mais plutôt à La Haye, siège de la Cour Internationale de Justice (CIJ), en raison des risques de déstabilisation que cela ferait courir à la région et de manque de salles d'audiences invoqués par le TSSL.Les Pays-Bas ont donné un accord sous conditions, exigeant notamment une résolution de l'ONU et un accord formel que Taylor partira dès le verdict rendu.Inculpé de crimes contre l'humanité et crimes de guerre, Charles Taylor pourrait ne pas être assisté lundi par ses propres avocats lors de sa comparution initiale mais par le bureau de la défense du Tribunal, a indiqué ce week-end un porte-parole du TSSL Peter Anderson.Charles Taylor, arrêté mercredi alors qu'il tentait de fuir son exil temporaire au Nigeria, doit répondre de onze chefs d'accusation pour son soutien aux rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) durant la guerre civile en Sierra Leone qui a fait entre 1991 et 2001 quelque 120'000 morts et des centaines de milliers de déplacés et réfugiés.Parmi les charges retenues contre lui figurent notamment des meurtres, des violences sexuelles et le recrutement forcé d'enfants soldats pendant un conflit réputé pour les nombreuses atrocités perpétrées par les belligérants. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.