Liban - bombes à sous-munitions: pire qu'au Kosovo et en Irak

GENèVE - La contamination du Liban-sud par les bombes à sous-munitions lancées par Israël est pire que celle constatée au Kosovo en 1999 et en Irak en 2003, a affirmé Human Rights Watch (HRW). Le taux de ratés est très élevé, selon l'ONU."Israël a fait une large utilisation des bombes à fragmentation dans le sud du Liban, notamment les derniers jours avant la cessation des hostilités", a déclaré le directeur de la division des armements à Human Rights Watch (HRW), Steve Goose. L'ONG présentait le résultat d'une enquête de six jours effectuée sur le terrain.Le responsable de la coordination des programmes anti-mines de l'ONU au Liban Chris Clark a confirmé que les équipes des Nations Unies ont découvert jusqu'ici 390 sites contaminés. Elles ont détruit 2171 sous-munitions non-explosées en deux semaines, mais il pourrait y en avoir des dizaines de milliers.Depuis le cessez-le-feu, ces engins ont fait 59 victimes, dont 13 sont mortes. "Nous continuons à en trouver tous les jours, partout, dans les jardins, dans les maisons, sous les décombres, sur les toits, dans les champs d'oliviers et de tabac", a affirmé Chris Clark devant une audience de plus de 300 diplomates, représentants d'ONG et journalistes.Selon les premières estimations de HRW et de l'ONU, le taux de ratés des bombes à fragmentation lancées par l'artillerie, la marine ou l'aviation israéliennes pourrait aller jusqu'à 50%. Ce taux très élevé par rapport aux tests (la marge est de 5 à 15%) s'expliquerait par les conditions difficiles des bombardements israéliens, comme les conditions de vol non optimales.Certains projectiles retrouvés sont en outre très anciens, puisqu'ils sont datés de 1973. "Le plus inquiétant est que même certaines bombes à sous-munitions munies d'un dispositif d'autodestruction n'ont pas explosé", a affirmé Chris Clark."Cela démontre que doter ces bombes d'un mécanisme d'autodestruction n'est pas une solution", a-t-il ajouté. Les projectiles à sous-munitions utilisés au Liban ont été fabriqués par Israël et par les Etats-Unis, a précisé HRW. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.