Liban: combats meurtriers entre l'armée et un groupe palestinien

TRIPOLI - Des affrontements entre l'armée et des extrémistes palestiniens du Fatah al-Islam ont fait dans le nord du Liban au moins 30 morts, dont 15 soldats libanais et 14 combattants islamistes. Ces combats sont les plus violents depuis la guerre civile de 1975-1990.Plus de 90 personnes ont également été blessées lors de ces affrontements. Les violences ont débuté après que les Forces de sécurité libanaises ont mené des perquisitions dans un immeuble de la banlieue nord de Tripoli pour arrêter des membres du groupe lié à Al Qaïda, soupçonnés d'avoir commis la veille le cambriolage d'une banque. Des éléments du Fatah al-Islam ont alors attaqué des positions de l'armée dans le périmètre du camp et au nord de Tripoli.Après avoir déployé d'importants renforts militaires à Tripoli, l'armée libanaise a repris la situation en main dans la grande ville du nord. Mais elle poursuivait dimanche soir le pilonnage des positions du groupe radical dans le camp Nahr al-Bared, qui abrite 40'000 réfugiés palestiniens.A Beyrouth, le premier ministre Fouad Siniora a accusé le Fatah al-Islam "de vouloir porter atteinte à la paix civile" en "déstabilisant le nord du pays. Un député du nord du pays a même accusé la Syrie d'attiser la tension "alors que le Conseil de sécurité de l'ONU se prépare à voter une résolution créant un tribunal spécial pour juger les assassins du dirigeant libanais Rafic Hariri". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.