Liban: Condoleezza Rice "profondément préoccupée"

BEYROUTH - La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice s'est dit "profondément préoccupée par la situation des libanais", au cours d'une visite surprise à Beyrouth. Les combats entre Israël et le Hezbollah ont redoublé d'intensité dans le sud du pays.L'heure n'était pas à l'arrêt des combats, malgré les appels au cessez-le-feu. L'armée israélienne a au contraire étendu ses opérations terrestres vers le secteur oriental du sud-Liban et, selon la radio militaire israélienne, a pénétré dans les faubourgs de Bin Jbeil, la principale ville de la zone frontalière centrale.Une porte-parole de Tsahal a fait état d'une dizaine de blessés dans les rangs israéliens. L'armée a également parlé de deux tués dans la chute d'un hélicoptère présentée comme accidentelle, alors que le Hezbollah dit avoir abattu l'appareil.Selon la télévision du Qatar al-Jazira, deux soldats israéliens ont été tués lundi au Liban-sud. Si ces décès étaient confirmés, ils porteraient le bilan des victimes israéliennes à 39 morts depuis le début du conflit. Des tirs de roquettes ont à nouveau atteint le nord d'Israël, faisant au moins quatre blessés.Selon l'ONU, plus de 500'000 personnes ont été déplacées. L'ONU a lancé lundi un appel urgent de 150 millions de dollars.Selon le responsable américain, Mme Rice devait discuter des "éléments d'une solution" au conflit, qui a encore fait dix victimes libanaises, dont sept civils parmi lesquels deux enfants, dans des bombardements israéliens.Le bilan du côté libanais s'établit à 370 morts, dans leur immense majorité des civils, depuis le 12 juillet. Mme Rice devait aussi annoncer l'octroi d'une aide au Liban. Dans l'avion l'amenant au Proche-Orient, elle avait, pour la première fois, appelé à un cessez-le-feu, l'estimant "urgent".Confrontée à une forte résistance du Hezbollah et aux résultats mitigés de son offensive, Israël commençait à réviser à la baisse ses ambitions au Liban, tout en restant résolu à affaiblir le mouvement chiite.Dans ce contexte extrêmement tendu, des milliers d'étrangers continuaient à fuir le Liban dans des opérations d'évacuation. Une quarantaine de Suisses sont eux toujours bloqués dans le sud depuis près de deux semaines. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.