Liban: ouverture d'un second front - poursuite des combats au nord

Des islamistes ont attaqué les forces libanaises à Aïn al Hiloueh, le principal camp de réfugiés palestiniens du Liban situé dans le sud du pays, ouvrant un second front. A Nahr al-Bared, les violents combats se poursuivent entre l'armée et le Fatah al-Islam.A Aïn al Hiloueh, les accrochages, déclenchés dimanche par les islamistes, ont fait cinq morts, deux soldats libanais, un civil et deux activistes. Cinq blessés, dont trois militaires, ont également été dénombrés.L'ouverture de ce second front laisse penser que les militants armés tentent de desserrer l'étau qui se referme sur les combattants retranchés à Nahr al Bared. Mais aucun lien n'a été établi entre le Fatah al Islam et le Djound al Cham.Dans le nord, l'armée libanaise a de nouveau pilonné les positions des miliciens du Fatah al Islam dans le camp de Nahr al Bared, où les combattants refusent obstinément toute idée de reddition. L'armée est engagée depuis 16 jours dans des affrontements avec les islamistes.Depuis le 20 mai, date des premiers accrochages, au moins 113 personnes ont trouvé la mort dans ces violences, les plus graves affrontements intérieurs qu'ait vécus le Liban depuis la fin de la guerre civile de 1975-1990. Plus de la moitié des 40'000 réfugiés palestiniens qui vivaient à Nahr al Bared ont fui les combats et l'aggravation de leurs conditions de vie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.