Liban: raids israéliens intensifiés - 190 roquettes sur Israël

BAALBECK - Face aux premiers signes d'impatience des Etats-Unis, Israël a intensifié ses opérations au Liban pour neutraliser la menace du Hezbollah. Un commando israélien héliporté a enlevé cinq membres de la milice chiite dans un raid en profondeur à Baalbeck.L'aviation israélienne a également amplifié ses frappes, menant notamment 37 raids sur la région de Tyr et 43 sur celle de Saïda. Au Sud-Liban, les miliciens chiites ont affronté sur cinq fronts quelque 7000 soldats de Tsahal appuyés par des blindés. Le Hezbollah a tiré un nombre record de 190 roquettes sur Israël, tuant une personne.Un commando israélien héliporté a profité de la nuit pour enlever cinq membres du Hezbollah et tué ou blessé dix autres à Baalbeck, selon un général. La police libanaise affirme elle que cinq civils ont été enlevés et 16 tués, dont sept enfants. La formation chiite a démenti le rapt, qualifiant l'opération de "fiasco".Au Liban sud, l'aviation israélienne a mené des raids contre des positions du Hezbollah pour appuyer ses unités au sol engagées dans de violents combats. Selon la police, les soldats israéliens, dont cinq ont été blessés, rencontrent une forte résistance du Hezbollah. Trois soldats libanais ont été tués à Saïda et sept civils à Tyr. Les frappes aériennes ont elles fait 19 morts.Alors que le premier ministre israélien Ehud Olmert a déclaré que "l'infrastructure du Hezbollah a été entièrement détruite", cette formation a tiré à partir du Liban sud quelque 190 roquettes sur des localités du nord d'Israël, dont pour la première fois un secteur proche de Beth Shéan à 60 km de la frontière.En 22 jours d'offensive israélienne lancée après la capture le 12 juillet par le Hezbollah de deux soldats à la frontière, au moins 842 personnes ont été tuées au Liban et plus de 3210 blessées.Côté israélien, 19 civils ont péri dans le nord d'Israël touché par plus de 2000 roquettes, alors que 33 militaires ont été tués.Le Liban reste en proie à une crise humanitaire majeure avec le déplacement de plus de 800'000 personnes. L'aide continue d'y arriver mais elle est difficilement acheminée dans certains secteurs du sud.Malgré le lourd bilan humain et les pressions croissantes, M. Olmert a rejeté toute trêve immédiate. Il a affirmé que l'offensive se poursuivrait jusqu'au déploiement d'une force internationale au Liban sud. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.