Liban sud: cinq membres espagnols de la FINUl tués

Cinq soldats espagnols de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUl) ont été tués et trois autres ont été blessés au Liban sud. Leur véhicule a heurté une mine ou un engin piégé, a-t-on appris de source de sécurité libanaise.Il s'agit du premier attentat à viser la Finul depuis qu'elle a été renforcée par la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui a mis fin à la guerre de l'été 2006 entre Israël et le mouvement chiite Hezbollah.Près de 13'000 Casques bleus sont actuellement déployés au Liban sud entre le fleuve Litani et la frontière libano-israélienne, en vertu de cette résolution.Le Hezbollah a immédiatement condamné l'attentat. "Il s'agit d'un acte suspect qui porte atteinte au Liban sud et à ses habitants", a affirmé le parti chiite dans un communiqué. "Cet acte d'agression vise à accroître l'instabilité au Liban, notamment dans le sud du pays", ajoute le texte.Dans le nord du Liban, à Tripoli, les forces libanaises ont pour leur part abattu 7 activistes islamistes dans un appartement. Cette fusillade a provoqué la mort de 3 autres personnes, un policier, sa fille et un proche qui vivaient dans le même immeuble.Au total, 157 personnes, 80 militaires et au moins 57 islamistes ont été tuées depuis le début des affrontements le 20 mai au Liban nord, les violences internes les plus meurtrières au pays du Cèdre depuis la fin de la guerre civile (1975-1990).Dans le camp de réfugiés palestiniens de Nahr al-Bared, à 15 km au nord de la ville, où sont retranchés des combattants du Fatah al-Islam et encerclé depuis 36 jours par la troupe, d'intenses combats se déroulent à l'artillerie lourde et à l'arme légère. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.