L'offensive israélienne au Liban aurait déjà fait 900 morts

BEYROUTH - L'offensive israélienne au Liban a fait 900 morts, selon un nouveau bilan fourni par des responsables libanais en marge d'une réunion de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) en Malaisie. Au total, 3000 personnes ont elles été blessées.Environ un tiers des victimes, blessés ou morts, sont des enfants de moins de douze ans, a précisé un responsable du ministère libanais des Affaires étrangères, Ramy Moktada, citant un message vidéo du Premier ministre libanais Fouad Siniora, diffusé à huis clos lors d'une réunion d'urgence de l'OCI en Malaisie.Par ailleurs, les responsables d'hôpitaux de Tyr ont révisé à la baisse le nombre de victimes du bombardement israélien du village de Cana, au Liban sud, qui s'établit à 28 morts, dont 16 enfants. Dimanche, les Libanais avaient annoncé 52 morts, un bilan répété régulièrement jusqu'ici.Sur le terrain, pour la première fois depuis plusieurs jours, l'aviation israélienne a bombardé à l'aube un quartier sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah chiite, ont rapporté des témoins et la police. Au moins trois fortes explosions ont retenti dans la capitale libanaise.En riposte, trente et une roquettes tirées par le Hezbollah depuis le Liban sud se sont abattues sur le nord d'Israël et le plateau occupé du Golan. Personne n'a été blessé, a indiqué la police israélienne.Quatre des roquettes sont tombées à "l'intérieur de villes" dans le nord d'Israël et cinq autres sur le Golan, selon un bilan donné à 14h00 (suisses) par le porte-parole de la police Micky Rosenfeld. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.