Londres: quatre des six cobayes ont repris conscience

LONDRES - Quatre hommes victimes de troubles de santé graves après avoir pris un médicament dans le cadre de tests cliniques en Grande-Bretagne ont repris conscience, ont annoncé leurs médecins. Ils ont pu parler à leurs familles.Sur les six hommes qui ont participé volontairement à des essais cliniques d'un médicament, le TGN 1412 destiné à soigner la léucemie et les inflammations chroniques, deux ont réagi positivement au traitement qui leur a été administré à la suite de leurs troubles. Ils peuvent se passer d'assistance respiratoire.Selon des employés de l'hôpital de Northwick Park, dans le nord de Londres, où ils se trouvent, deux autres patients ont vu leur état s'améliorer mais sont encore reliés à des machines, et les deux derniers se trouvent toujours dans un état critique.Tous les six reçoivent un traitement à base d'anti-inflammatoires. Ils ont violemment réagi à l'absorption, quelques heures plus tôt, d'un nouveau médicament appelé TGN 1412.Des proches et des amis des deux hommes les plus gravement atteints ont déclaré que ces derniers avaient enflé dangereusement. Les médecins ont assuré que les six hommes pourraient se rétablir entièrement.L'Agence de régulation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a fait savoir que huit personnes avaient pris part aux tests, et que deux d'entre elles s'étaient vu administrer un placebo. Les six personnes ayant reçu le traitement sont tombées malades.Les tests sont réalisés par l'entreprise de recherche pharmaceutique Parexel International pour le compte du laboratoire allemand TeGenero. Parexel a qualifié l'incident de "malencontreux et inhabituel", ajoutant qu'il se fondait sur l'hypothèse d'un effet secondaire non identifié du médicament. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.