L'opposition bélarusse veut l'annulation du scrutin

MINSK - L'opposition bélarusse a réuni entre dix et quinze mille personnes dimanche soir à Minsk autour de son candidat Alexandre Milinkevitch pour protester contre le déroulement de l'élection présidentielle. Elle va demander l'annulation du scrutin."Nous avons triomphé de la peur", leur a lancé M. Milinkevitch, tenant à la main une gerbe d'oeillets roses. Les bureaux de vote ont fermé à l'issue d'une journée électorale apparemment exempte d'incidents, mais marquée par une grande tension. Quelque sept millions d'électeurs étaient inscrits sur les listes."Nous allons exiger, y compris à travers des structures internationales, que cette élection soit considérée comme invalide", a dit M. Milinkevitch. "Nous gagnerons. De nombreux pays nous soutiennent", a-t-il affirmé.Le président sortant Alexandre Loukachenko s'était dit sûr d'être réélu et avait promis de "briser le cou" à ses opposants s'ils osaient contester sa victoire dans la rue au soir du scrutin.Et ces derniers jours, les autorités avaient menacé de réprimer durement tout rassemblement de protestation, assimilé à du "terrorisme", voire à une "tentative de coup d'Etat" inspirée par l'Occident.Mais le nombre des manifestants ne cessait d'augmenter sur la place d'Octobre à Minsk et atteignait dimanche en fin de soirée entre dix et quinze mille personnes, selon les journalistes sur place. Les conducteurs des voitures passant à proximité actionnaient leurs klaxons en signe de soutien aux manifestants.Pratiquement aucun policier n'était visible sur la place, alors que certains manifestants affirmaient que de nombreux cars remplis de membres des forces de l'ordre étaient stationnés dans les rues voisines. Pour une raison inconnue, la station de métro la plus proche a été fermée au public.Au pouvoir depuis 12 ans et qualifié de "dernier dictateur d'Europe" par Washington, Alexandre Loukachenko, candidat à un nouveau mandat de cinq ans, était a priori assuré de remporter le scrutin. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.