L'UE salue les sanctions infligées par l'ONU

LONDRES - L'UE a salué les sanctions infligées par l'ONU à la Corée du Nord après son essai nucléaire. Elle estime qu'elles sont de bon augure dans la confrontation entre la communauté internationale et l'Iran sur son programme nucléaire."Bien sûr, nous soutenons complètement" les sanctions économiques et commerciales imposées samedi par le Conseil de sécurité de l'ONU, a déclaré dimanche le président de la Commission européenne, Jose Manuel Durrao Barroso, sur la chaîne de télévision britannique BBC."Elles sont très importantes pour la crédibilité de la communauté internationale car ce qui se passe en Corée du Nord est non seulement très mauvais et dangereux pour la région mais aussi pour le monde", a-t-il déclaré."Il est très important que nous restions fermes et que nous soutenions les sanctions des Nations Unies", a affirmé M. Barroso, en visite en Grande-Bretagne, où il doit rencontrer lundi le Premier ministre britannique Tony Blair.Interrogé sur un éventuel soutien de l'UE à des sanctions plus strictes si la Corée du Nord ne se conformait pas aux demandes de l'ONU, M. Barroso a répondu: "Nous pensons que nous devons garder la communauté internationale aussi unie que possible"."Nous défendons une position dure. Nous sommes heureux par exemple de la position dure adoptée par la Chine", a indiqué M. Barroso. Pékin, allié de la Corée du Nord, a accepté les sanctions malgré quelques réserves.La position de la Chine est "bonne parce que c'est aussi important concernant l'Iran. Pour l'Iran, nous tentons de suivre la voie diplomatique", a-t-il souligné. "Par conséquent, le signal que nous envoyons avec la Corée du Nord peut également être important pour le problème avec l'Iran", a-t-il insisté.La Russie et la Chine rechignent sur le type de sanctions que les Etats-Unis et l'Union européenne souhaitent appliquer contre l'Iran tout en gardant la voie diplomatique ouverte.L'Iran est sous pression depuis qu'il n'a pas respecté la date butoir du 31 août, fixée par le Conseil de sécurité de l'ONU, pour cesser ses activités d'enrichissement d'uranium controversées, ce qui a ouvert la voie à de possibles sanctions des Nations unies. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.