Lutte contre le sida: des progrès, mais pas encore suffisants

GENèVE - L'épidémie du sida progresse plus lentement ces deux dernières années, selon un rapport du Programme mondial de l'ONU contre le sida (ONUSIDA), publié. Le nombre de personnes vivant avec le virus continue cependant de croître.Le rapport fait le point des progrès accomplis depuis le sommet mondial contre le sida, en 2001, à l'occasion d'une réunion de suivi organisée de mercredi à vendredi à New York avec une centaine de ministres. Pour le Dr Peter Piot, directeur d'ONUSIDA, les progrès sont réels, mais ils varient fortement entre les pays et ne sont pas suffisants pour crier victoire.L'incidence du virus a atteint son point le plus élevé à la fin des années 90 et s'est stabilisée depuis. A la fin 2005, 38,6 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde, dont les deux tiers en Afrique. L'an dernier, 4,1 millions de personnes ont été infectées et 2,8 millions sont mortes du sida.Les ressources consacrées à la lutte contre le sida ont augmenté de manière spectaculaire: elles ont atteint 8,3 milliards de dollars en 2005 contre 1,6 milliard il y a cinq ans. Toutefois, il faudrait 15 milliards cette année, au lieu des neuf milliards attendus, et 18 milliards en 2007.L'accès au traitement a également progressé, puisqu'1,3 million de personnes bénéficient de médicaments antiviraux dans les pays pauvres (contre 240'000 en 2001). De 250'0000 à 350'000 décès ont ainsi pu être évités entre 2003 et 2005. L'objectif des trois millions n'est cependant pas atteint.Le nombre de personnes fréquentant les services de conseil et de test du VIH a quadruplé, de quatre à 16,5 millions de personnes. Des changements de comportement ont eu des effets bénéfiques: recours au préservatif en hausse, partenaires moins nombreux, début différé de l'activité sexuelle.Le rapport note toutefois que les besoins en préservatifs sont couverts seulement à 50%. Les programmes de prévention touchent moins de 50% des jeunes, bien en-deçà de l'objectif des 90% visé pour 2005. La stigmatisation et la discrimination restent très répandues.L'ONUSIDA constate un recul de la maladie dans des pays comme le Kenya, le Zimbabwe, le Burkina Faso, Haïti, dans quatre Etats de l'Inde, au Cambodge et en Thaïlande. Mais la prévalence du sida est à la hausse en Chine, Indonésie, Vietnam et l'épidémie ne montre aucun signe de régression en Afrique australe. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.