Mahmoud Abbas décide de provoquer des élections anticipées

RAMALLAH - Le président palestinien Mahmoud Abbas a décidé samedi d'appeler "au plus tôt" à des élections présidentielle et législatives anticipées dans les territoires palestiniens. Le Hamas a immédiatement dénoncé cette décision.Dans une allocution transmise en direct par la télévision, M. Abbas a estimé que dans la période d'intérim, tout devrait être mis en oeuvre pour former un gouvernement d'union nationale composé de technocrates. Il a affirmé qu'il ne permettrait pas que son peuple glisse dans la guerre civile, en dépit des tensions entre son parti, le Fatah, et le Hamas."Les élections anticipées auront lieu d'ici trois mois. Toute opposition juridique à ces élections sera examinée conformément aux pouvoirs du président", a précisé Yasser Abed Rabbo, membre du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestinienne (OLP) et proche collaborateur de M. Abbas.Le Hamas, au pouvoir dans les territoires palestiniens, a de son côté récusé l'appel du président à des élections anticipées. "Cela va à l'encontre de la Loi fondamentale palestinienne", a déclaré un porte-parole du mouvement islamiste, Ismaïl Radouane."Notre priorité est la formation d'un gouvernement d'union. C'est la seule solution. Nous rejetons tout ce qui complique la situation palestinienne", a renchéri Ouassfi Kabha, ministre chargé du dossier des prisonniers.Le discours de M. Abbas intervient dans un contexte d'extrême tension avec le Hamas, après des tirs jeudi soir contre le convoi du premier ministre Ismaïl Haniyeh, issu du mouvement islamiste. Le Hamas a dénoncé une "tentative d'assassinat" et accusé un chef du Fatah de l'avoir commandité. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.