Moscou prend des mesures en dépit de la remise des officiers russes

TBILISSI - La tension a grimpé d'un cran entre Moscou et Tbilissi. La Russie a annoncé la suspension de ses liaisons aériennes, terrestres, maritimes et postales avec la Géorgie en dépit de la remise des quatre officiers russes arrêtés pour espionnage à l'OSCE.Ces officiers arrêtés mercredi par les autorités géorgiennes ont été renvoyés de Tbilissi vers Moscou, a annoncé une porte-parole de l'Organisation pour la sécurité et le coopération en Europe (OSCE). Auparavant, une responsable géorgienne a lu une déclaration à chacun des quatre militaires russes devant les bureaux du parquet, les informant qu'ils étaient soupçonnés d'espionnage et expulsés du pays sans possibilité de revenir en Géorgie."C'est un geste de bonne volonté envers nos alliés et amis européens. Ce n'est en aucun cas une réponse aux pressions", a assuré le président géorgien Mikheïl Saakachvili après la remise des officiers russes.La nouvelle de la libération des quatre officiers n'a cependant pas apaisé les tensions entre Moscou et Tbilissi. Après l'évacuation à la fin de la semaine dernière de son ambassade dans la capitale géorgienne, la Russie a annoncé la suspension de ses liaisons aériennes, terrestres et maritimes ainsi que ses services postaux avec la Géorgie.Lors d'un entretien téléphonique initié par Washington, le président russe Vladimir Poutine a mis en garde son homologue américain George W. Bush contre toute "action de pays tiers" qui pourrait encourager Tbilissi dans sa "politique destructrice".M. Poutine s'en était déjà pris dimanche aux "sponsors étrangers" de la Géorgie, dans une allusion claire à Washington qui soutient le président pro-occidental géorgien et à l'Otan qui a décidé d'entamer un "dialogue intensifié" avec Tbilissi. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.