Népal: les ex-rebelles maoïstes vont participer au gouvernement

BERNE - Le Népal a adopté une constitution provisoire prévoyant que les rebelles maoïstes disposent d'un quart des sièges d'un parlement intérimaire. Un état de fait qui leur permettra de participer pour la première fois au gouvernement, après avoir conclu la paix en novembre.L'actuel parlement népalais, réinstallé en mai 2006 au lendemain du mouvement démocratique d'avril contre le roi, a adopté à l'unanimité une constitution intérimaire qui offre aux maoïstes 83 sièges sur les 330 d'un nouveau parlement intérimaire, a indiqué Subash Nemwang, président de la chambre basse.La rédaction de ce texte constitutionnel avait été bouclée à la mi-décembre. Dans la journée, l'actuel parlement va être dissous et remplacé par la chambre intérimaire où, pour la première fois, prendront place les députés maoïstes.Les anciens guérilleros doivent aussi rejoindre un gouvernement d'union nationale, dès que sera réglée la répartition des portefeuilles ministériels. Les maoïstes et les sept partis gouvernementaux au pouvoir du Népal ont conclu le 21 novembre un accord de paix historique de partage du pouvoir.Le royaume himalayen a ainsi mis un terme à une guerre civile qui a fait plus de 12'500 morts depuis février 1996. Les rebelles ont alors promis d'abandonner la lutte armée et de transformer leur guérilla en parti politique. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.