Nouveaux raids aériens israéliens sur la banlieue sud de Beyrouth

BEYROUTH - L'aviation israélienne a repris à l'aube le bombardement de la banlieue sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah, a indiqué al-Manar, la télévision du parti chiite libanais. Selon la chaîne, il s'agit du plus violent raid depuis le début de l'offensive mercredi.Les avions israéliens ont bombardé un pont reliant l'entrée est de la capitale libanaise à l'aéroport de Beyrouth, situé au sud du bastion du Hezbollah. C'est la deuxième fois en 48 heures que ce pont est la cible des missiles israéliens.D'importants dégâts ont été occasionnés au pont et aux immeubles avoisinants, a indiqué le correspondant d'al-Manar. Les missiles et les obus des vedettes ont également visé des immeubles résidentiels dans les quartiers de Haret Hreik et de Bir al-Abed, où le Hezbollah a installé ses principales permanences.Al-Manar a montré des images de denses colonnes de fumée se dégager de la banlieue sud où de nombreux incendies se sont déclarés. Plusieurs immeubles ont été totalement détruits.La banlieue sud, à très forte densité de population chiite, s'est presque vidée ces deux derniers jours en raison de l'intensification des frappes aériennes. Les habitants qui sont restés se terrent dans les abris.L'aviation et la marine israéliennes avaient pilonné vendredi soir cette banlieue, détruisant notamment le domicile et les bureaux du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui a déclaré une "guerre ouverte" contre l'Etat hébreu.Samedi, les bombardements ont tué 38 civils dans tout le pays et en ont blessé 68 autres. L'offensive de l'armée israélienne a été lancée après que le Hezbollah eut capturé deux de ses soldats et tué huit autres lors d'une opération le 12 juillet. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.