Nouvelle opération d'Ariel Sharon: état de santé grave mais stable

JÉRUSALEM - Le premier ministre israélien Ariel Sharon a été opéré d'urgence à Jérusalem pour la troisième fois après une nouvelle hémorragie. Son état de santé est jugé désormais "grave mais stationnaire". Le pays a entamé le shabbat en priant pour lui. "Par comparaison avec les scanners précédents, il y a une amélioration significative", a indiqué le professeur Shlomo Mor Yossef en fin de journée à la presse. "En dépit de cette amélioration significative, son état reste grave mais stationnaire", a-t-il dit. Le premier ministre n'a "plus d'hémorragie et la pression intra-crânienne est revenue à la normale". Il s'agit de la troisième opération subie par M. Sharon depuis mercredi soir. Il est placé depuis jeudi en coma artificiel. Le Grand rabbin ashkénaze, Iona Metzger, et son homologue sépharade, Shlomo Amar, ont appelé les rabbins en Israël et dans le monde entier à dire une prière spéciale pendant les offices de shabbat, le repos hebdomadaire qui débute vendredi soir. "Il faut lire des psaumes le coeur brisé parce que ces choses viennent du fond du coeur et peut-être ainsi, Dieu aura pitié", a déclaré le rabbin Metzger. Au mur des Lamentations à Jérusalem, de nombreux fidèles ont prié pour lui. "Je suis très inquiet pour la santé d'Ariel Sharon", a déclaré Lionel Saba, un Juif argentin. "Nous sommes venus directement de notre hôtel pour prier pour lui" après les nouvelles sur la dégradation de sa santé, a-t-il ajouté. Les médecins de M. Sharon ont exclu son retour à la vie politique même s'il survivait et jugé qu'il faudrait plusieurs jours pour évaluer l'étendue des dommages de l'attaque cérébrale. Selon une source médicale et un proche collaborateur de M. Sharon, l'attaque a causé des dommages considérables à son cerveau. Bien que fragilisé par la perte de son chef, le parti Kadima n'en continue pas moins de devancer ses rivaux. Il bénéficie de l'élan de sympathie envers son fondateur, selon des sondages d'intentions de vote concernant les élections législatives du 28 mars. Si le premier ministre par intérim Ehud Olmert conduit le parti aux élections, Kadima remporterait 40 sièges ou 39 sur 120. Si l'ex-premier ministre Shimon Peres, 82 ans, succède à M. Sharon, un cas de figure très improbable, Kadima pourrait espérer encore un meilleur score. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.