Nucléaire: Téhéran pour le principe de réciprocité

BERNE - Le président iranien a déclaré que l'Iran était favorable à des négociations sur ses programmes nucléaires. Mahmoud Ahmadinejad a répété qu'il n'accepterait pas une suspension préalable des activités d'enrichissement.Le président Ahmadinejad en est resté à sa position de refus. "Pour discuter, les Occidentaux posent une condition qui nous prive de notre droit. Ils demandent que l'on arrête nos activités d'enrichissement", mais ils doivent en faire de même, a-t-il déclaré.L'Agence internationale de l'énergie atomique (AEIA) doit rendre public un rapport sur le respect par Téhéran de la demande émise par le Conseil de sécurité de suspendre ses activités d'enrichissement d'uranium.Le rapport d'ici à vendredi risque de conduire à un renforcement des sanctions limitées qu'a décidées le 23 décembre le Conseil de sécurité de l'ONU contre les programmes nucléaire et balistique de l'Iran après son refus de toute suspension des activités à Natanz.Le principal négociateur iranien sur le nucléaire a rencontré à Vienne Mohamed ElBaradei, le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), en vue de chercher des moyens constructifs de négociations.Mais d'après un diplomate de haut rang de la capitale autrichienne, le négociateur iranien ne devrait rien proposer qui change radicalement la situation, mais tenter en discutant avec l'AIEA de "scinder l'alliance anti-iranienne". /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

16.04.2011
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.