Pakistan: des combats avec des islamistes font au moins 55 morts

BERNE - L'armée pakistanaise a étendu son contrôle sur les secteurs de la zone tribale frontalière de l'Afghanistan où des combats avec des islamistes ont fait une cinquantaine de morts samedi. Quelques coups de feu sporadiques ont eu lieu dimanche soir.Soutenue par des hélicoptères de combat, l'armée a notamment repris le total contrôle de Miran Shah, principale localité du district tribal du Nord-Waziristan (250 km au sud-ouest d'Islamabad) où les combats les plus lourds avaient eu lieu samedi, a indiqué un porte-parole militaire."Dimanche soir et dans la nuit, il y a eu des échanges de coups de feu sporadiques, mais nous rétablissons l'autorité du gouvernement", a assuré à l'AFP le porte-parole des forces armées pakistanaises, le général Shaukat Sultan.L'armée a repris le contrôle de tous les bâtiments que les militants islamistes avaient occupés à Miran Shah et a détruit deux bâtiments, une madrassa (école coranique) et un centre de prêche islamique, que les militants utilisaient comme bases, a précisé le général Sultan.Une cinquantaine de militants et cinq soldats pakistanais ont été tués durant les combats qui avaient éclaté samedi à Miran Shah, et deux localités proches, Mir Ali et Saidgai, selon des bilans de l'armée et des services de renseignement.Des tirs de roquettes contre des résidences d'employés du gouvernement ont également tué la fille de l'un de ceux-ci, a indiqué l'officier supérieur. Lundi matin, huit hélicoptères de combat Cobra sont intervenus contre un bazar d'où des roquettes avaient été tirées contre les forces pakistanaises, a ajouté le porte-parole militaire.Plusieurs centaines de militants islamistes avaient attaqué samedi les positions pakistanaises à Miran Shah et dans les alentours pour venger la mort d'une quarantaine d'entre eux lors d'une opération de l'armée pakistanaise mercredi contre un camp d'entraînement de militants islamistes étrangers, à Saidgai, selon les autorités pakistanaises.Au moins 25 militants ont été tués à Miran Shah et 21 à Mir Ali, avait indiqué dimanche le général Shaukat Sultan. Plusieurs autres ont été tués à Saidgai et dans les environs, ont indiqué des responsables des services de renseignement sans pouvoir en préciser le nombre. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.