Pollution au benzène: 3e jour sans eau courante pour Harbin

HARBIN - Les neuf millions de Chinois de Harbin et sa banlieue ont passé une troisième journée sans eau potable. Ils espèrent la voir revenir ce week-end, après le passage sur le fleuve Songhua d'une nappe de benzène qui inquiète désormais la Russie. Le gouvernement a fini par admettre que cent tonnes de benzène s'étaient déversées dans le fleuve. Dans l'intervalle, les élèves restent chez eux, les habitants continuent à stocker de l'eau et certains commerces sont fermés. Les résidents les plus inquiets se sont rués vers la gare et l'aéroport pour tenter de quitter la ville. Le gouvernement chinois a dépêché sur place une commission d'enquête. "La présence, au sein de la mission, de responsables chargés d'infliger des sanctions, laisse penser que des mesures disciplinaires vont être prises à l'encontre de ceux qui ont commis des actes irresponsables", écrit l'agence Chine nouvelle. Les toxines libérées dans la rivière sont 30 fois supérieures au seuil maximal toléré. Mais les experts estiment que les produits nocifs seront dilués et perdront de leur dangerosité à mesure que la Songhua reçoit des affluents en aval. Cette rivière se jette dans le fleuve Amour, frontière naturelle entre la Russie et la Chine. Les services russes de protection de l'environnement craignent que la nappe ne pollue à terme l'eau potable de la région de Khabarovsk, où vivent 1,5 million de personnes. Une cellule de crise a été mise en place. Cet incident rappelle que la sécurité industrielle en Chine est souvent sacrifiée au profit de la croissance économique. Pour autre preuve, un nouvel accident est survenu jeudi dans une usine chimique du sud-ouest du pays. Cette explosion a fait un mort et trois blessés, et entraîné l'évacuation de 10 000 personnes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.