Pologne: le gouvernement au coeur d'un scandale

BERNE - La diffusion d'une vidéo montrant une députée négocier avec le numéro deux du gouvernement polonais son ralliement à la majorité fait des remous en Pologne. L'opposition a alors exigé la démission du Premier ministre polonais Jaroslaw Kaczynski.Le document montre le numéro deux du gouvernement conservateur, Adam Lipinski, discutant avec Renata Beger d'un possible poste de secrétaire d'Etat et des moyens de l'aider à payer la pénalité financière pour quitter son parti. Mme Beger, membre du mouvement populiste Autodéfense, s'est retirée la semaine dernière de la coalition au pouvoir. Renata Beger dit avoir accepté que la chaîne TVN filme en caméra cachée ses rencontres avec Lipinski.L'opposant Donald Tusk, de la Plateforme civique, a aussitôt accusé le gouvernement de corruption et exigé la démission du Premier ministre. "Aujourd'hui, toutes les personnes décentes devraient réclamer la démission immédiate de Jaroslaw Kaczynski", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. "Ils étaient en train de participer consciemment à un processus de corruption", a-t-il ajouté.La diffusion du reportage a également suscité le courroux du petit Parti des paysans (PSL), avec lequel les conservateurs de Droit et justice (PiS) espéraient conclure un accord de gouvernement. "C'est de la corruption. C'est écoeurant. Nous pensons qu'il n'y a plus rien à discuter", a dit l'un de ses dirigeants, Jaroslaw Kalinowski, interrogé par TVN.Pour former une nouvelle majorité, le parti Droit et justice doit obtenir le soutien du PSL et de transfuges d'Autodéfense. Sinon, les conservateurs devront sans doute se résoudre à organiser des élections anticipées. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.