Présidentielle française: derniers meetings pour Royal et Sarkozy

PARIS - Les deux candidats à la présidentielle en France Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal ont lancé un ultime appel à la mobilisation jeudi soir pour leur dernier grand meeting, au lendemain d'un débat télévisé choc qui ne semble pas avoir renversé la tendance. M. Sarkozy reste favori."Dimanche prochain, cette victoire que voulons tant, que nous désirons tant pour la France, elle est maintenant à portée de main", a déclaré la candidate socialiste lors de son discours à Lille dans la liesse des quelque 20'000 personnes présentes."Je vous demande encore pendant deux jours de vous mobiliser. Osez" voter pour une femme, a ajouté Mme Royal. Fréquemment interrompue par de bruyants "Ségolène présidente", elle a vu "une vague qui continue à monter et qui doit monter".La candidate a dit vouloir "rassembler" et a exalté pendant une heure "les énergies positives" qu'elle dit avoir senties pendant sa campagne pour inviter ses partisans à "se mobiliser" d'ici le vote décisif du 6 mai.Elle a dit vouloir construire "une France de la non-violence, de la non-brutalité", attaquant sans le nommer son rival Nicolas Sarkozy qui tenait son meeting à l'autre bout de la France à Montpellier.Reprenant également de grands thèmes développés durant sa campagne notamment sur la sécurité, l'immigration, et l'identité nationale, le candidat de l'UMP, qui reste en tête des sondages, a lui de nouveau fustigé "l'héritage de mai 1968" responsable selon lui du déclin moral de la France, devant quelque 15'000 personnes.Il reste "deux jours pendant lesquels j'ai besoin de votre ardeur, de votre amitié, de votre enthousiasme, de votre énergie, de votre force", a ajouté le candidat de droite, en présence notamment de Bernadette Chirac, l'épouse du président sortant dont les relations avec Nicolas Sarkozy ont été tendues. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.