Proche-Orient: au moins 19 morts dans la bande de Gaza

GAZA - Cinq Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza en dépit de la nouvelle trêve annoncée par le Fatah et le Hamas. Au total, 19 Palestiniens ont été tués mercredi lors de combats qui risquent de sonner le glas du gouvernement d'union nationale.Les violences ont continué en soirée, faisant cinq morts et sept blessés malgré l'annonce du cessez-le-feu, le quatrième depuis la reprise le 11 mai des violences entre le mouvement islamiste Hamas du Premier ministre Ismaïl Haniyeh et les services de sécurité fidèles au président Mahmoud Abbas.Des inconnus ont ouvert mercredi soir le feu contre le domicile de M. Haniyeh à Gaza, sans faire de victime.Parallèlement, l'aviation israélienne a mené deux raids dans la bande de Gaza, tuant quatre membres du Hamas, alors que le Premier ministre Ehud Olmert a ordonné à l'armée de lancer une "riposte sévère" aux tirs de roquettes palestiniennes sur le sud d'Israël, où deux personnes ont été blessées.Après six jours de violences partisanes qui ont coûté la vie au total à 42 Palestiniens et blessé plus d'une centaine, M. Abbas, également chef du Fatah, a ordonné "à l'ensemble des services de sécurité et aux hommes armés de cesser le feu immédiatement".L'appel de M. Abbas, qui avait convenu dans la journée avec le chef du Hamas en exil, Khaled Mechaal, de la nécessité de mettre fin aux combats, a suivi une déclaration du Hamas à Gaza qui a annoncé un cessez-le-feu unilatéral à partir de mercredi 20H00.Selon le vice-Premier ministre Azzam al-Ahmad, M. Abbas, qui pourrait décréter l'état d'urgence, doit se rendre jeudi à Gaza. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.