Proche-Orient: début du débarquement italien au Liban

TYR - Un premier groupe de soldats italiens a débarqué à Tyr, dans le sud du Liban, dans le cadre de la mission de l'ONU pour garantir un cessez-le-feu avec Israël. Il doivent effectuer une mission de reconnaissance avant l'arrivée du reste des troupes.Cinq Zodiac avec sept soldats à bord chacun ont accosté sur la plage d'un hôtel de la ville, le Rest House, survolés par deux hélicoptères. Ce premier groupe a été accueilli par des Casques bleus italiens de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) déjà sur place."Il s'agit d'une unité de reconnaissance. Ils vont contrôler les plages, les fonds marins, les routes, avant que le gros des troupes ne débarque", a indiqué un porte-parole militaire italien.Au total 878 soldats du régiment San Marco, une unité d'élite de fusiliers marins, doivent débarquer samedi. Ils seront suivis dans 10 jours de 120 autres militaires, selon la Finul. Ils seront soutenus par 132 véhicules à roues, 16 engins à chenilles et 10 véhicules d'attaque blindés. "Ils vont se déployer à l'est de Tyr, au sud du fleuve Litani", a précisé le porte-parole.Cinq navires de guerre italiens, dont le porte-aéronefs Garibaldi, croisent au large du Liban, avec à leur bord quelque 2500 soldats transalpins. Mille cinq cent soldats doivent rester à bord des navires.Ce déploiement italien marque le véritable lancement de la mobilisation militaire internationale destinée à garantir la paix au Liban sud après l'établissement d'un cessez-le-feu qui a mis fin, le 14 août, à 34 jours d'affrontements entre l'armée israélienne et les combattants du Hezbollah.L'actuelle FINUL, déployée au Liban depuis 1978, compte 2000 hommes. Ses effectifs doivent à terme être portés à 15'000. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.