Proche-Orient: déluge de feu au Sud-Liban

JéRUSALEM - Au 25e jour de l'offensive israélienne, le Liban a vécu sa pire journée de bombardements depuis le début de la guerre entre Israël et le Hezbollah le 12 juillet. Tsahal a deversé en sept heures 4000 obus au cours de 250 raids aériens sur le sud du pays.Sur le plan diplomatique, un accord a été trouvé entre Français et Américains sur le projet de résolution à l'ONU sur le Proche-Orient. Le texte demande un arrêt complet des hostilités et travailler à un cessez-le-feu permanent. Le Conseil de sécurité devrait se prononcer lundi ou mardi sur le document.Le pilonnage massif du Sud-Liban a été le plus lourd depuis le début de l'offensive israélienne contre le parti chiite, qui a déjà fait presque mille morts au Liban, en majorité des civils. Les secteurs les plus visés étaient des zones situées au sud et à l'est de Tyr, ainsi qu'Aaitaroun, près de la frontière israélienne, qui a été noyée sous 2000 obus.Une quinzaine de villages, distants d'environ 5 kilomètres de la frontière, sont en train d'être systématiquement détruits par les bombardements, affirme la police. 14 blessés seulement ont été recensés, car la quasi-totalité des habitants ont déserté la région.Les incursions terrestres se sont poursuivies parallèlement, le long de la frontière israélo-libanaise, tandis que samedi à l'aube, des commandos de marine israéliens ont mené une délicate opération héliportée contre le Hezbollah à Tyr. Huit soldats ont été blessés et trois chefs du Hezbollah tués dans l'opération.Le parti chiite a au contraire assuré avoir fait échouer ce raid, tuant un assaillant et en blessant trois autres, alors que la police a annoncé la mort d'un militaire libanais.Israël a déployé au Liban sud environ 10'000 soldats pour tenter d'établir une zone de sécurité le long de la frontière, mais se heurte toujours à la résistance des combattants du Hezbollah. Un responsable militaire a néanmoins affirmé samedi que ses forces contrôlaient désormais au Liban sud "une zone profonde de 5 à 8, voire 10 kilomètres".Du côté israélien, trois femmes, Arabes israéliennes, ont été tuées par des tirs de roquettes du Hezbollah à partir du Liban. Au total, 75 roquettes se sont abattues sur le nord d'Israël, dont onze sur la banlieue nord de Haïfa, la troisième ville d'Israël. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.