Proche-Orient: la vie d'Ariel Sharon n'est pas en danger immédiat

JéRUSALEM - La vie d'Ariel Sharon, victime d'une attaque cérébrale mercredi, n'est pas en danger "immédiat", a affirmé l'un de ses médecins. Le fonctionnement du cerveau du premier ministre israélien s'est encore amélioré au lendemain de sa sortie de coma."Nous étions au bord du gouffre et nous nous en sommes éloignés de cinq mètres", a noté Yoram Weiss, chef anesthésiste de l'hôpital Hadassah de Jérusalem. "Nous devons attendre le moment où l'effet des anesthésiques sera totalement dissipé", a précisé le docteur. Il sera ensuite possible de faire une évaluation plus précise sur les éventuelles lésions irréversibles du cerveau d'Ariel Sharon, frappé mercredi dernier par une grave attaque cérébrale.De son côté, Shlomo Mor Yossef, directeur de l'hôpital, a affirmé que le fonctionnement du cerveau d'Ariel Sharon, 77 ans, s'était amélioré. "Il a bougé plus amplement qu'hier le bras droit et le pied droit. Il a aussi bougé la main gauche", a-t-il ajouté.Pendant l'hospitalisation de M. Sharon, la campagne pour les élections législatives de mars a été mise en stand-by. Benjamin Netanyahu, qui lui a succédé à la tête du Likoud, et Amir Peretz qui a récemment pris la tête du parti travailliste, ont tous deux donné ordre à leurs troupes de laisser les armes aux vestiaires jusqu'à ce que la situation s'éclaircisse.Les derniers sondages donnent toujours favorite la formation centriste Kadima de M. Sharon en dépit de son hospitalisation, voire de son probable retrait forcé des affaires. "A la faveur de cette drôle de trêve imposée par le politiquement correct on fait aujourd'hui de Sharon un saint, un être quasi surnaturel", a déclaré mardi le politologue israélien Akiva Eldar."Il serait souhaitable que ce culte de la personnalité auquel nous assistons et auquel se prête la presse, prenne fin rapidement, car il n'est pas sans rappeler des régimes sombres d'autres époques", a poursuivi Akiva Eldar. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.