Proche-Orient: le président du CICR en visite en Israël

GENèVE/TEL-AVIV - Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Jakob Kellenberger est arrivé en Israël pour des entretiens avec les dirigeants de l'Etat hébreu. Il a rejoint par la route Israël à partir de Tyr, dans le sud du Liban.M. Kellenberger s'est rendu d'abord dans le nord d'Israël, à Nahariya, une station balnéaire proche de la frontière avec le Liban, a annoncé l'organisation. Cette localité a subi de plein fouet les tirs de roquettes du Hezbollah.Le président du CICR s'est rendu au siège du Magen David Adom (MDA), la société de secours israélienne. A cette occasion, il a affirmé que ce sont les civils "qui paient le plus lourd tribut des deux côtés", selon une porte-parole de l'institution à Tel-Aviv.Il a ensuite rencontré à Haïfa les familles des trois soldats israéliens enlevés. Deux ont été capturés par le Hezbollah le 12 juillet. Ce rapt ainsi que les tirs de roquettes du Hezbollah contre l'Etat hébreu ont motivé l'intervention israélienne dans le sud du Liban. Le troisième soldat de Tsahal a été enlevé par des activistes palestiniens dans la bande de Gaza à la fin juin.Le CICR a proposé de servir d'intermédiaire pour faciliter un échange de prisonniers, mais jusqu'ici, les délégués n'ont pas pu avoir accès aux soldats israéliens enlevés.M. Kellenberger doit rester jusqu'à jeudi soir en Israël et rencontrer le premier ministre israélien Ehud Olmert, la ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni et le ministre de la Défense Amir Peretz.Les discussions se concentreront sur la situation humanitaire dans le nord d'Israël et au Liban, sur l'accès aux victimes et le sort des soldats israéliens capturés par le Hezbollah ainsi que les autres détenus en relation avec le conflit, a précisé le CICR dans un communiqué.M. Kellenberger doit évoquer aussi les préoccupations de l'organisation dans les territoires palestiniens occupés. Le président a prévu également de s'entretenir à Ramallah avec le président du Croissant-Rouge palestinien Younis Al-Khatib.Lors d'une conférence de presse à Tyr, il avait plaidé pour que l'aide humanitaire parvienne de manière urgente aux populations du Liban sud. Il a exhorté les belligérants à respecter les règles du droit humanitaire (DIH). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.