Proche-Orient: poursuite des frappes israéliennes contre Gaza

JéRUSALEM - L'armée israélienne a poursuivi ses frappes aériennes contre la bande de Gaza dans le cadre de son offensive lancée mercredi pour libérer un soldat enlevé par un groupe armé palestinien. Elle a aussi démenti le rapt d'un second militaire."Sept routes utilisées par les groupes armés, dans le nord et le centre de la bande de Gaza ont été visées dans ces raids pour empêcher que le soldat capturé soit transporté d'un endroit à l'autre", a indiqué un porte-parole de l'armée.Selon lui, quelque 350 obus ont été tirés par l'artillerie israélienne sur la bande de Gaza au cours des dernières heures.La veille, l'aviation israélienne avait mené plus d'une trentaine de raids dans le cadre de l'opération "pluies d'été", principalement contre des objectifs du mouvement islamiste Hamas au pouvoir, dont la branche militaire a revendiqué la capture du caporal Gilad Shalit le 25 juin.Depuis jeudi, sur ordre du premier ministre israélien Ehud Olmert, des troupes et des blindés israéliens massés face au secteur nord de la bande de Gaza ont reçu pour l'heure ordre de ne pas intervenir afin de donner le temps à une médiation égyptienne visant à libérer le soldat Shalit.Par ailleurs, l'armée a nié qu'un second soldat ait été enlevé vendredi, comme l'affirmaient les Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa. L'homme identifié par le groupe armé n'est "pas un militaire". "Il est sain et sauf et se trouve en vacances à l'étranger", a déclaré un porte-parole de l'armée, Mickey Rozenfeld.Les Brigades des Martyrs d'al-Aqsa, affiliées au mouvement palestinien Fatah, avaient annoncé dans la nuit de vendredi à samedi l'enlèvement d'un nouveau soldat israélien qu'elles ont menacé de tuer si Israël n'arrête pas son offensive dans les territoires palestiniens.Dans un communiqué, ces Brigades avaient identifié ce militaire enlevé en Cisjordanie comme étant "Hoffmann Kfeir Samuel, né le 24 août 1982, résidant dans la région de Holon, au sud de Tel-Aviv". "Si nos demandes ne sont pas satisfaites, les Brigades d'Al-Aqsa tueront le soldat kidnappé", ajoute le texte.En échange de ce soldat, les Brigades d'Al-Aqsa demandent "l'arrêt de l'offensive israélienne" et des "opérations terrestres et aériennes" dans les territoires palestiniens, ainsi que "la levée du blocus" contre ces territoires et le "retrait (des troupes israéliennes) des zones occupées en Cisjordanie et à Gaza". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.