Proche-Orient: Rice à Berlin avec le Quartette

BERLIN - De retour de sa tournée au Proche-Orient, la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice va tenter mercredi à Berlin de pousser le Quartette (Etats-Unis, Union européenne, Russie, ONU) à s'engager plus avant dans le processus de paix israélo-palestinien. Le président palestinien Mahmoud Abbas sera lui vendredi dans la capitale allemande.La réunion du Quartette international, organisée en Allemagne, pays qui assure la présidence tournante de l'UE, réunit, outre Mme Rice, le secrétaire général des Nations unies, le Sud-Coréen Ban Ki-moon, le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, et son homologue russe, Sergueï Lavrov, notamment.Les premiers entretiens bilatéraux commencent en fin de matinée. La conférence de presse finale du Quartette est prévue pour 20h00. "Un de nos objectifs est d'écouter les informations de Mme Rice sur sa visite", a déclaré le porte-parole de la diplomatie russe, Mikhaïl Kamynine, ajoutant que M. Lavrov n'avait pas de "nouvelles propositions" à discuter.A l'issue de sa rencontre lundi à Jérusalem avec le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, et le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas - qui rencontrera vendredi à Berlin la chancelière Angela Merkel -, Condoleezza Rice a jugé que le Quartette pouvait jouer un rôle accru en renforçant M. Abbas dans son face-à-face avec le Hamas, mouvement radical considéré par Israël et les Etats-Unis comme une organisation terroriste. Son gouvernement est l'objet d'un embargo sur l'aide économique, aux effets paralysants, décrété par le Quartette."Je veux que le Quartette joue un rôle politique", par exemple en facilitant l'application d'accords permettant d'alléger les restrictions imposées par Israël aux Palestiniens, a affirmé la secrétaire d'Etat à Jérusalem."Un effort international collectif est requis pour aider à l'émergence d'un Etat palestinien", a-t-elle ajouté.Le boycottage du gouvernement du Hamas a été imposé il y a un an, après sa victoire aux élections législatives, parce qu'il refuse de se plier aux trois exigences du Quartette: abandon de la violence, reconnaissance du droit à l'existence d'Israël et des accords palestino-israéliens. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.