Prodi obtient la confiance des députés sur une réforme fiscale

ROME - Le gouvernement italien de centre-gauche de Romano Prodi a obtenu aisément la confiance des députés sur une réforme de la fiscalité liée au projet de budget 2007. Elle a été votée par 327 députés contre 227.Le projet prévoit cinq tranches de revenus imposables, avec un taux maximal de 43% au-dessus de 75'000 euros par an, au lieu de 100'000 euros précédemment. La réforme instaure en outre des baisses d'impôts pour les revenus les plus bas. Elle prévoit aussi d'augmenter le prix de la vignette des deux-roues les plus polluants.Le projet de budget doit dégager 33,4 milliards d'euros, dont une grande partie servira à éponger le déficit public de l'Italie qui s'est engagée à le ramener à 3% l'an prochain, contre plus de 4% cette année.Romano Prodi, qui réunit samedi les chefs de sa majorité pour apaiser les tensions apparues depuis l'adoption en conseil des ministres du projet de loi de finances fin septembre, a assisté à une partie des débats.La réforme fiscale "demande un peu plus à qui possède plus et un peu moins à qui possède moins", s'est félicité le chef du groupe parlementaire de l'Ulivo, qui regroupe plusieurs formations du centre-gauche, Dario Franceschini, lors du débat à la Chambre des députés.De son côté, l'ancien ministre de l'économie Giulio Tremonti, membre du parti Forza Italia de Silvio Berlusconi, a estimé que le projet de budget n'avait "fait ressortir qu'une donnée essentielle: la crise politique dans laquelle est plongée le gouvernement".La séance a été marquée par des scènes de chahut de la part des députés de l'opposition et le président de la Chambre a dû suspendre les débats pour ramener le calme.Des députés de l'opposition ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Prodi menteur" au cours d'une intervention d'un député de la majorité.A la différence de la Chambre des députés, le vote du Sénat s'annnonce beaucoup plus délicat, la coalition de centre-gauche élue de justesse en avril ne disposant que d'une majorité d'une voix au sein de la chambre haute. La date du vote au Sénat n'est pas encore arrêtée.C'est la huitième fois que le gouvernement Prodi obtient la confiance devant une des deux chambres du Parlement, après six mois de législature. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.