Propos de Benoît XVI sur l'islam: tollé dans le monde musulman

ISLAMABAD - Des demandes d'excuses et de clarifications ont afflué du monde musulman, trois jours après les déclarations du pape Benoît XVI, jugées insultantes pour l'islam. Un premier acte de violence a été commis à Gaza.En visite mardi en Allemagne, le souverain pontife avait implicitement établi un lien entre islam et violence, notamment concernant le "djihad" (guerre sainte). Le Vatican a publié un communiqué assurant que Benoît XVI n'avait jamais voulu offenser l'islam par ces propos.Pour des dirigeants gouvernementaux et des dignitaires religieux de plusieurs grands pays musulmans, de l'Indonésie au Pakistan ou à l'Egypte, ceux-ci risquent pourtant de porter un coup à l'harmonie religieuse dans le monde. Le tollé est tel que certains, au Vatican, en viennent à craindre pour la sécurité du pape.Un choeur grandissant de dignitaires musulmans a demandé à Benoît XVI de s'excuser pour ses propos: ainsi, le président du Conseil turc des Affaires religieuses, Ali Bardakoglu. Le pape doit se rendre en novembre en Turquie, pays laïque mais majoritairement musulman, à l'invitation du président Ahmed Necdet Sezer, garant de la laïcité héritée d'Atatürk.Les commentaires du pape pourraient susciter de nouveaux débordements violents, après l'affaire des caricatures de Mahomet en septembre 2005. Une grenade a ainsi été lancée vendredi devant un bureau d'une association de jeunesse chrétienne, près de la plus ancienne église de Gaza sans faire de victime."Le Vatican a expliqué que le pape respectait l'islam, qu'il voulait intensifier le dialogue avec les autres cultures et religions, en incluant l'islam. Je pense que cette explication a répondu clairement aux inquiétudes", a pour sa part estimé un porte-parole du gouvernement allemand, récent hôte du souverain pontife. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.