Pyongyang: la résolution de l'ONU est une "déclaration de guerre"

SéOUL - La Corée du Nord considère comme une "déclaration de guerre" la résolution adoptée samedi par le Conseil de sécurité de l'ONU sanctionnant son essai nucléaire du 9 octobre. Elle a de nouveau promis une riposte."Il va sans dire que la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU ne peut pas être interprétée autrement que comme une déclaration de guerre contre la RPDC (République populaire démocratique de Corée)", a déclaré un porte-parole des Affaires étrangères cité par l'agence officielle KCNA.En effet, cette résolution "s'est fondée sur le scénario selon lequel les Etats-Unis tiennent à anéantir le système socialiste à la coréenne centrée sur les masses populaires", ajoute le porte-parole non identifié.Le porte-parole avertit de plus que le régime stalinien sera "implacable" à l'encontre de tout pays qui pourrait violer sa souveraineté dans le cadre des sanctions décrétées samedi par le Conseil de sécurité de l'ONU."Comme nous l'avons déjà déclaré, nous allons assumer notre responsabilité dans la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Cependant, nous infligerons des coups implacables, et sans hésiter, à quiconque tenterait de violer notre souveraineté et notre droit à survivre sous le prétexte de mettre en oeuvre la résolution du Conseil de sécurité", selon le porte-parole.L'explosion de la première bombe atomique nord-coréenne, dont l'authenticité a été confirmée lundi par les Etats-Unis, faisait partie de "l'exercice de la souveraineté et du droit légitime en tant qu'Etat souverain" de la République démocratique populaire de Corée, réaffirme aussi le porte-parole.La Chine a de son côté renforcé ses contrôles douaniers à sa frontière avec la Corée du Nord en vertu de la résolution adoptée contre Pyongyang, ont affirmé mardi des sources commerciales locales."Nous avons reçu notification des responsables des douanes que les inspections à la frontière seront plus strictes et que le matériel sensible ne pourra pas passer", a déclaré Wang Zhanguang de la société de commerce Dandong Yongxinghe, à Dandong, ville chinoise du nord-est à la frontière avec la Corée du Nord, où transite la plus grande partie des échanges entre les deux pays."Comme nous exportons surtout des biens à usage quotidien, nous ne pensons pas que les sanctions vont beaucoup nous affecter", a-t-il ajouté. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

16.04.2011
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.