Raz-de-marée humain au coeur de Beyrouth pour "le changement"

BEYROUTH - Des centaines de milliers de partisans de l'opposition libanaise ont envahi le centre de Beyrouth pour réclamer la démission du gouvernement de Fouad Siniora. Une immense foule s'est rassemblée à Tripoli pour exprimer son soutien au premier ministre.Ce rassemblement pourrait bien être le plus massif de l'histoire du pays. Des responsables de l'opposition ont avancé un nombre de deux millions de manifestants (sur 4,9 millions de Libanais), alors qu'un porte-parole de l'armée faisait état d'une foule "sans précédent" estimée à plusieurs centaines de milliers de personnes.Par vagues ininterrompues, scandant "le changement arrive" ou "Siniora dehors!", la foule a pris d'assaut les places des Martyrs et Riad el-Solh, face au Grand Sérail, le siège du gouvernement. Ils brandissaient des drapeaux libanais, mais aussi les étendards jaunes du Hezbollah ou verts d'Amal, les deux grands mouvements chiites, ou oranges du général chrétien Michel Aoun.Pas moins de 20'000 soldats avaient été déployés dans Beyrouth, notamment autour des deux places du centre de la capitale où convergeait la foule, et aux abords du Grand Sérail, face auquel des milliers de manifestants campent jour et nuit depuis le 1er décembre.L'opposition pro-syrienne réclame la formation d'un gouvernement d'entente nationale dans laquelle elle détiendrait un droit de veto. "Notre mouvement se poursuivra jusqu'à nous assurer une participation complète au pouvoir", a lancé le numéro deux du Hezbollah, cheikh Naïm Kassem, devant la foule."Dans les prochains jours, l'opposition formera un gouvernement de transition, si un cabinet d'entente nationale n'est pas mis sur pied pour remplacer celui de Siniora, désormais illégitime", et préparer la tenue d'élections anticipées, a de son côté lancé le général Aoun dans un discours retransmis en direct aux manifestants.Soulignant les divisions du Liban, plusieurs rassemblements de partisans du gouvernement ont toutefois été organisés en divers points du pays du Cèdre. Des "centaines de milliers de personnes" étaient ainsi massés dans la vaste place de la Foire de Tripoli, la ville sunnite du nord du pays, selon une estimation de l'AFP. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.