Reprise du procès de Saddam Hussein à Bagdad

BAGDAD - Le procès du président déchu irakien Saddam Hussein a repris à Bagdad devant le Haut tribunal pénal avec le témoignage d'une femme sur un massacre de chiites dans les années 1980. Le président du tribunal a coupé le son dans la salle de presse. La femme était présente dans la salle du Haut tribunal pénal irakien derrière un écran de toile verte. Elle a commencé à parler avec la voix altérée artificiellement. Mais les avocats de la défense ont protesté, affirmant qu'ils ne comprenaient rien. "Coupez la voix à l'extérieur et laissez le témoin parler avec sa voix normale", a décrété alors le juge Rizkar Amine. Les journalistes sont présents dans une salle, isolée du tribunal par une paroi en verre. Comme lors des trois premières audiences, Saddam Hussein a été le dernier accusé à entrer dans la salle du tribunal qui siège dans un bâtiment du parti Baas dissous dans la Zone Verte, le secteur ultra-sécurisé du centre de Bagdad. En plus du Coran habituel, il avait des papiers et des dossiers. Il a salué ses co-accusés en lançant: "Bonjour à tous ceux qui respectent la loi". La veille, deux témoins ont déposé lors de la 3e audience, chaotique et émaillée de vifs échanges entre la défense et le tribunal. C'était la première fois depuis l'ouverture du procès que des témoins étaient venus au tribunal, raconter, le visage découvert, les arrestations massives, les brutalités et les exactions ayant frappé Doujaïl, en représailles à une attaque dans ce village en 1982 contre le convoi de l'ex-président. A l'extérieur du tribunal, les violences se poursuivent. Dans le quartier de Dora, dans le sud de Bagdad, un général de police relevant du ministère de l'Intérieur et une personne qui l'accompagnait dans sa voiture ont été tués par des tirs d'inconnus. Une policière a été abattue à Al-Amriyah, dans l'ouest de Bagdad. Au nord de la capitale, un colonel de l'armée irakienne et son chauffeur ont été tués alors qu'ils se rendaient de Baaqouba à Bagdad. La police irakienne a par ailleurs annoncé la découverte des corps de vingt hommes abandonnés dans deux secteurs de l'ouest du pays en proie à l'insurrection. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.