Romano Prodi revendique une courte victoire que la droite conteste

ROME - Le chef de file de l'Union de la gauche italienne, Romano Prodi, a revendiqué une victoire sur le fil du rasoir aux élections législatives. Mais les alliés de Silvio Berlusconi réclament une vérification "scrupuleuse" des bulletins.Douze heures après la fermeture des bureaux de vote, M. Prodi a déclaré que sa coalition avait obtenu la majorité dans les deux assemblées du parlement. Il a promis d'unifier l'Italie après une campagne électorale acrimonieuse."Nous avons gagné", a-t-il annoncé à 03h00 depuis la tribune installée devant son quartier général à Rome sur la base des résultats publiés pour les deux chambres par le ministère de de l'Intérieur. "Nous aurons 340 députés et nous gouvernerons pendant cinq ans", a-t-il lancé sous les acclamations de ses partisans."On tourne la page et nous devons travailler pour unifier le pays, pour mettre en oeuvre notre programme", a-t-il ajouté. "Nous contestons cette victoire et nous réclamons la vérification du décompte", a aussitôt répliqué Paolo Bonaiuti, le porte-parole du chef du gouvernement Silvio Berlusconi.Le dépouillement des bulletins exprimés pour la chambre des députés donne la victoire à l'Union de la gauche avec 49,8% des voix contre 49,7% à la Maison des libertés, la coalition dirigée par M. Berlusconi. La différence est de 25'224 voix, a précisé le ministère de l'Interieur.Les deux coalitions sont en revanche au coude à coude au Sénat, mais aucune n'a la majorité des élus. La coalition de M. Berlusconi obtient 155 des 315 sièges contre 154 à l'Union de M. Prodi, selon les résultats du ministère de l'Intérieur. Les votes des Italiens de l'étranger, qui ont élu six sénateurs seront déterminants, mais les premiers résultats donnent l'avantage à l'Unione de M. Prodi.Victorieux lors de la publication des sondages à la sortie des urnes avec une large avance à 15h00, Romano Prodi avait tout perdu six heures plus tard, puis repris l'avantage sur Silvio Berlusconi à 02h00.La participation a été très élevée: 83,6% des 47 millions d'électeurs italiens ont participé à ce scrutin organisé sur deux jours, a annoncé le ministre de l'Intérieur Giuseppe Pisanu. Elle était de 81,4% lors des législatives de mai 2001. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.