Saddam Hussein condamné à mort: Berne désapprouve

BERNE - "La peine de mort n'est pas justifiable, même pour les crimes les plus graves", a réagi le DFAE après le verdict condamnant Saddam Hussein. Berne salue toutefois le fait que le procès contre les ex-responsables irakiens a été mené à son terme."L'ancien président irakien devait être sévèrement puni vu la gravité de ses actes", reconnaît le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué diffusé dimanche. Or d'après le droit pénal irakien, la plus lourde sanction prévue est la peine de mort.Mais "pour la Suisse, la peine de mort n'est pas justifiable, même pour les crimes les plus graves. Cette position fondamentale vaut également dans le cas de Monsieur Saddam Hussein"."La Suisse ne connaît pas la peine de mort, interdite explicitement dans la Constitution fédérale depuis 1999. Elle s'engage pour l'abolition de cette sanction dans tous les forums internationaux, de même que dans des interventions diplomatiques bilatérales", précise le département.Le procès contre l'ancien président et d'autres co-accusés a été un "immense défi aussi bien pour les juges du Haut tribunal pénal irakien que pour les défenseurs des personnes accusées". Trois d'entre eux ont d'ailleurs été assassinés, souligne encore le DFAE."Très préoccupé par la situation d'insécurité dramatique qui continue de prévaloir en Irak", ce dernier espère "que les procès menés contre les anciens responsables de la dictature irakienne contribueront à surmonter les épreuves du passé et à instaurer l'État de droit". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.