Ségolène Royal intègre ses anciens rivaux dans son équipe

BERNE - Ségolène Royal va intégrer dans son équipe de campagne pour l'élection présidentielle française ses anciens rivaux dans la course à l'investiture du Parti socialiste (PS), a indiqué son entourage. Elle avait annoncé un remaniement au sein du groupe.L'ancien Premier ministre Laurent Fabius, qui a adopté une ligne ancrée très à gauche, et l'ancien ministre de l'Economie Dominique Strauss-Kahn, un social-démocrate pro-européen, vont s'intégrer à un "conseil stratégique" de la candidate, selon le porte-parole du PS Jean-Christophe Cambadélis. Lionel Jospin devrait lui rester hors de ce "conseil stratégique", qui vise à "populariser le pacte présidentiel" de Ségolène Royal et ses cent propositions.Trente "talents" socialistes ont cependant fait défection au profit de François Bayrou, cible mouvante et montante qui inquiète tant à l'UMP qu'au PS. Regroupés sous le pseudonyme Spartacus, ils "revendiquent hautement" dans "Libération" leur soutien au candidat centriste, crédité de 15% à 17% d'intentions de vote au premier tour.Par ailleurs, la chasse aux parrainages s'est officiellement ouverte jeudi: les candidats ont jusqu'au 16 mars pour trouver 500 parrains et valider ainsi leur participation, une tâche qui pour certains s'annonce ardue.Jean-Marie Le Pen affirme "ramer" avec "entre 460 et 500 promesses". Le très conservateur Philippe de Villiers fait lui état d'"à peu près 440 promesses".A l'extrême gauche, Arlette Laguiller (Lutte ouvrière) assure avoir franchi la barre des 500 (510 selon son entourage), mais Olivier Besancenot (Lutte communiste révolutionnaire) n'en aurait que 460 et le leader altermondialiste José Bové, 330. Du côté des écologistes, Dominique Voynet a réuni 441 soutiens de principe. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.