Somalie: des troupes éthiopiennes font route vers Mogadiscio

MOGADISCIO - La situation ne cesse de se dégrader dans la Corne de l'Afrique. L'Ethiopie a bombardé les combattants islamistes somaliens en retraite et menacé de prendre Mogadiscio, leur bastion. Depuis le 20 décembre, les combats auraient fait plus de 1000 morts."Les forces éthiopiennes se trouvent à 70 km de Mogadiscio et pourraient être en mesure de s'en emparer dans les 48 heures", a déclaré l'ambassadeur de Somalie en Ethiopie. Le premier ministre éthiopien a toutefois tempéré ces propos, affirmant que ses troupes engagées en Somalie ne visaient pas la capitale somalienne.Les islamistes affirment pour leur part que toute tentative pour reprendre le contrôle de Mogadiscio s'achèverait par un cuisant échec pour les assaillants. "Ce sera leur destruction et leur apocalypse", a déclaré leur porte-parole. "Le moment viendra où nous les frapperons de tous les côtés", a-t-il ajouté, qualifiant de "tactique" le retrait.L'Ethiopie soutient le gouvernement intérimaire laïque de la Somalie contre les milices de l'Union des tribunaux islamiques (UTI) qui tiennent la plus grande partie du sud de la Somalie après s'être rendus maîtres de Mogadiscio en juin. Addis-Abeba et Washington accusent Al-Qaïda et l'Erythrée - ennemie de l'Ethiopie - d'appuyer le mouvement islamiste.L'Union africaine (UA) et les Etats-Unis ont reconnu à l'Ethiopie le droit d'intervenir, ce qui pourrait inciter Addis-Abeba à aller plus loin, notent des analystes. Les diplomates craignent que ces affrontements ne poussent l'Erythrée à s'engager militairement aux côtés des islamistes somaliens.Les islamistes somaliens assurent avoir pour but de rétablir l'ordre en Somalie par l'instauration de la charia (loi islamique) après l'anarchie qui règne depuis l'éviction du dictateur Siad Barré en 1991. Addis-Abeba redoute lui l'apparition d'un Etat islamiste à sa porte et accuse les tribunaux islamiques de vouloir annexer la région éthiopienne de l'Ogaden. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.