Somalie: l'Ethiopie bombarde l'aéroport international de Mogadiscio

MOGADISCIO - L'Ethiopie a bombardé deux aéroports en Somalie, dont celui de Mogadiscio, place forte des milices islamistes en lutte contre le gouvernement de transition. Les observateurs craignent une nouvelle escalade d'un conflit qui risque d'embraser la Corne de l'Afrique.Au lendemain de l'annonce officielle de son implication dans les combats qui font rage depuis près d'une semaine en Somalie, l'Ethiopie a bombardé l'aéroport international de Mogadiscio, tombée aux mains des islamistes en juin. Une personne a été blessée, selon un témoin.L'aviation éthiopienne a également bombardé un deuxième aéroport, soupçonné d'aider au ravitaillement des islamistes, à Belidogle, à environ 90 km au sud-ouest de Mogadiscio, selon des habitants et des responables islamiques.Addis Abeba a confirmé avoir mené le raid aérien contre l'aéroport de Mogadiscio pour "empêcher les vols non autorisés" par le gouvernement de transition.Les responsables islamistes ont dénoncé cette "agression" et pris à témoin la communauté internationale. "L'Ethiopie a commencé à massacrer les civils somaliens (...) nous appelons la communauté internationale à agir rapidement", a déclaré un haut responsable islamiste, cheikh Mohamed Ibrahim Bilal.Les autorités islamistes ont pressé les populations de s'éloigner des cibles potentielles des bombardements, et des témoins ont décrit l'exode de milliers de civils terrifiés, qui gonflent les rangs des déplacés victimes des inondations dévastatrices de ces dernières semaines.Dans ce contexte, le gouvernement de transition somalien a annoncé la fermeture des frontières aérienne et maritimes du pays "pour des raisons de sécurité". Il a pris cette décision lors d'une réunion du cabinet à Baïdoa. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.