Thaïlande: les militaires prévoient un nouveau premier ministre

BANGKOK - Les militaires qui ont pris le pouvoir en Thaïlande ont retiré leurs blindés du centre de Bangkok. Ils se préparent à installer un nouveau premier ministre à la tête d'un exécutif intérimaire et plusieurs personnalités sont évoquées.Ils ont dressé une liste de personnalités parmi lesquelles sera choisi un premier ministre civil "neutre". Y figurent le président de la Cour suprême Charnchai Likhitchittha, le gouverneur de la Banque centrale Pridiyathorn Devakula et l'ex-directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) Supachai Panitchpakdi.Une Constitution transitoire est pratiquement prête, selon un expert juridique travaillant pour la junte. Ce document servira "d'instrument légal au nouveau gouvernement" en attendant qu'une Assemblée rédige une nouvelle Constitution en vue d'élections envisagées pour octobre 2007.Les généraux, qui affirment avoir le soutien du vieux roi Bhumibol Adulyadej, entendent également "assainir" l'administration laissée par le premier ministre déposé Thaksin Shinawatra, qu'ils accusent de "népotisme" et de "corruption".Le roi Bhumibol, très vénéré en Thaïlande, devrait confirmer mercredi la nomination du nouveau chef du gouvernement. Le monarque a donné son investiture à la junte auto-baptisée "Conseil pour la réforme démocratique sous la monarchie constitutionnelle".Les militaires ont par ailleurs menacé de réprimer - "de peines les plus sévères" - "les habitants des campagnes qui s'impliqueraient dans des activités politiques, alors que les paysans des régions septentrionales ont traditionnellement soutenu M. Thaksin.Les militaires ont également fermé plus de 300 stations de radio communautaires dans ces provinces rurales. Cette mesure vise à "éviter des troubles et la confusion à propos de la situation", a expliqué le colonel Acar Tiproj, un porte-parole de la junte.Alors qu'ils affichaient leur fermeté dans les campagnes, les officiers au pouvoir ont retiré du centre de Bangkok leurs chars, qui étaient stationnés près de la résidence du roi et des principaux ministères. Ces blindés étaient devenus une des principales attractions touristiques de la capitale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.